elevage lyamani
cheval de missour - colique du cheval
 

Page d'accueil
الخيل العربي
missour
tout sur cheval
=> alimentation du cheval
=> age du cheval
=> box du cheval
=> castration du cheval
=> colique du cheval
=> dents du cheval
=> evaluer le pois
=> expression du cheval
=> frius et légumes
=> fourbure
=> ferrer
=> bonne santè
=> vermifugation
=> calcul de ration
=> robes
=> gestation
=> celebres
=> intramusculaire
=> vices des ecuries
=> mashs
élevage lyamani
Forum
Galerie
sondages
album photos
telecharger
journaux
musique
cinema
Ttv en line
radio
Adresses utiles
cuisne
Horoscope
meteo
chat
jeux
Contact
Livre d'or

Principaux facteurs de risque des coliques.

 

- Changement de foin.

- Les parasites.( les grands strongles, les petits strongles, gastérophiles, les ascaris,ténia.)

- Changement des conditions de vie.

- Modifications du régime alimentaire.

- Modifications climatiques.

- Source d'abreuvement.

- La race.

 

Types de coliques .

 

- Spasmodiques.

- Obstructions.

- Lacérations cutanées.

- Boiteries.

- Gastriques.

Le foin est cité en première ligne, c'est le changement de foin qui joue un rôle important car il est possible que les modifications du foin induisent des variations du PH du contenu intestinal, qu'il joue sur la production d'acides gras volatils et perturbe l'équilibre microbien. La consommation de granulés n'est pas sujet aux coliques. L'excès de paille alimentaire associé à un exercice insuffisant, glucides facilement fermentescibles, aliments altérés moisis, fermentés, aliments concentrés pour volailles contenant des composants dangereux pour le cheval.

Il n'y a pas de coliques inoffensives, il faut dans tous les cas consulter son vétérinaire en urgence, et lui indiquer au téléphone la fréquence du pouls et la température rectale, car les appréciations erronées, sont souvent mortelles pour le cheval (obstructions intestinales par paralysie, torsion ou déplacement d'une partie d'intestin). Un dianostic vétérinaire précoce s'impose dans toutes les coliques.

Une colique n'est pas une diarrhée !

Chez le cheval une colique est la plupart du temps une douleur abdominale aiguë, dont l'origine se situe généralement au niveau du système digestif, mais d'autres organes sont parfois en cause (les reins, la vessie).

Un cheval qui présente une douleur abdominale aura tendance à adopter des positions particulières et à manifester sa souffrance par des comportements stéréotypés.

Le premier signe sera un refus de la nourriture, ensuite retroussement de la lèvre supérieure, gratte le sol avec un antérieur, se regarde le ventre par intermittence ou reste couché de tout son long plus longtemps que la normale, son oeil est terne, une attitude inquiète. Il peut aussi se camper, se frapper le ventre avec un postérieur, tourner dans son box et se rassembler comme pour se coucher et essayer de se rouler. Il peut aussi se laisser tomber.

Les coliques s'accompagne en général de sudation importante. Certain chevaux adoptent la " position du chien assis ". Un cheval fortement ballonné au niveau des flancs.

Dans la majorité des cas, l'injection d'un antispasmodique dès l'apparition des premiers symptômes suffit à faire rentrer les choses dans l'ordre.

Dans un premier temps : il faudra empêcher le cheval de manger ou de boire ( lui mettre un panier ou retirer toute la nourriture et la litière du box ). Le faire marcher pour stimuler le transit intestinal ou le mettre dans un espace suffisamment grand. Si le cheval est couché et calme, le mieux est de le laisser tranquille.

La fréquence du pouls peut servir de critère 60/100 pulsations par minute. En principe cela ne dur pas plus de 24 heures. Si les symptômes persistent appeler le vétérinaire, et en attendant, masser lui le ventre, la base des oreilles et les gencives.

Signes aussi sur un cheval au calme suspect des excoriations au niveau de la tête et des pointes des hanches peuvent révéler un étranglement intestinal survenu quelques heures auparavant


Nom Mécanismes Causes Effet
Coliques spasmodiques contractions excessives de l'intestin : un segment d'intestin s'engage dans le segment suivant, provoque une obstruction avec détérioration rapide de l'état du cheval (nécrose et gangrène) nervosité ou excitation dues à des modifications du temps ou de la pression atmosphérique, à un transport, ou à des compétitions sportives.
inflammation de l'intestin due à des plantes toxiques, des substances irritantes (dans le foin), certains vermifuges
affection très douloureuse
intervention chirurgicale
mortelle
Coliques de stases surcharge ou obstruction du gros côlon qui comprime l'intestin manque d'exercices
aliments grossiers et / ou problème dentaire
consommation de paille
calculs intestinaux (qualité de l'eau)
abreuvement insuffisant
parasitisme intense
consommation de matières anormales
Abattement et inappétence
Constipation
Contractions intestinales
anormales ou distension par les gaz
Coliques gazeuses disparition des contractions de l'intestin : les fermentations continuent mais les gaz ne sont plus propulsés en direction du rectum, s'accumulent et distendent l'intestin. Les bactéries s'y accumulent, meurent et libèrent de endotoxines. Intestin paralysé
Torsion de l'intestin
Choc
Fourbure
Mort
Coliques dues aux lipomes lipomes (tumeurs du tissu adipeux) qui s'étirent et développent un pédicule qui peut étrangler une anse de l'intestin grêle Chevaux obèses  
Coliques d'origine parasitaire inflammation due aux parasites internes, les strongles perturbent la circulation, les ascaris provoquent une obstruction, d'autres érodent la paroi de l'intestin (les matières fécales passent dans la cavité abdominale) Absence d'hygiène dans l'écurie ou paddocks
Absence de vermifugation
Douleur
Mort
Coliques de sable "sable" absorbé qui pèse et errode les parois intestinales ou crée une obstruction Zones à sol meuble, sableux, ou de terre ordinaire (manèges , paddock)
Aliments donnés sur le sol
Inappétence, diarrhée
Amaigrissement
Choc septique
Mor

Conduite à tenir en attendant le vétérinaire :

1/ Surveiller le cheval, vérifier qu'il a suffisament de paille pour se rouler sans se blesser, éventuellement lui mettre des protections. Si le cheval est très agité, le lâcher dans un manège.
2/ Mettre un panier au cheval, lui laisser l'accès à l'eau, bouchonner le cheval au niveau du dos et des reins longuement et vigoureusement, le couvrir
3/ Administrer un antispasmodique (novalgine, calmagine : 20 à 30 ml en Intra-veineuse) : amélioration au bout de 20 à 30 minutes, efficace pendant 3 heures
4/ Administrer un tranquillisant (Vtranquil)
5/ Marcher le cheval s'il s'agite, ne pas forcer si le cheval est calme

254396 visiteurs
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
C est grace au jeunnes que l elvage des chevauux de race arabe-barbe a repris dans la ville de missour